Djalal al din Rûmi

« Nous sommes tombés là, où tout est musique

Le pianotement et les notes de la flûte s’élèvent dans l’atmosphère

Et même si la harpe devait brûler, il y aura toujours des instruments de musique cachés pour jouer

L’art du chant est l’écume de la mer. Les mouvements gracieux surgissent d’une perle venue des profondeurs de l’océan »

Djalal al din Rûmi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *